Augmentation significative des prix des forfaits téléphoniques chez tous les opérateurs. Seul FREE tient bon !

Les opérateurs, dont Orange, SFR et Bouygues Telecom, ont tous prévu d’augmenter leurs box ainsi que leurs tarifs mobiles en 2023…

L’augmentation des coûts de l’énergie et des matières premières impactent les opérateurs. Les grandes entreprises françaises de télécommunications répercuteront sans surprise ces hausses sur les clients qui paient la facture pour ne pas rogner sur leurs bénéfices et conserver une marge pour investir dans l’avenir. Orange ainsi que sa filiale Sosh ne sont pas les seuls à augmenter le prix de leurs offres au cours des prochains mois.

augmentation forfait red 2023

Orange et Bouygues Telecom, les plus fortes hausses

C’est dans une période délicate de montée en puissance de la crise énergétique, de l’inflation et du conflit en Ukraine que les télécoms s’apprêtent à aborder l’année 2023. Mais il ne faut pas oublier que les abonnements sont déjà en hausse depuis un an. Entre les mois de décembre 2021 et 2022, les prix des abonnements à la fibre optique ont augmenté de 3,7 % (de 27,64 euros à 28,67 euros en moyenne) et ceux des abonnements à la téléphonie mobile ont augmenté de 25 % (rien que ça !), passant de 15,42 euros à 19,33 euros au cours de l’année.

La première entreprise à confirmer une augmentation des tarifs n’est pas une entreprise différente d’Orange. Le coût des forfaits mobiles augmentera d’un euro chaque mois, et de deux euros par mois pour les forfaits Open (qui combinent la box internet et le forfait mobile). Les offres Sosh coûteront un euro dans le sac. Et tout cela sera disponible à partir de mars.

Bouygues Telecom a également approuvé une augmentation globale des tarifs. Elle sera comprise entre 1 et 3 euros. Le montant total dépendra de la valeur initiale de l’offre, compte tenu du fait que les offres internet et mobile sont en cause. Les clients qui disposent du forfait mobile B&You (avec le quota de données de 500 Mo), actuellement soumis au coût de 4,99 euros par mois, seront les plus touchés avec une augmentation prévue de trois euros.

Une augmentation moindre chez SFR… pas d’augmentation du tout chez Free !

En revanche, pour SFR qui augmente régulièrement ses tarifs, principalement pour ses clients qui utilisent sa filiale RED La hausse devrait être contenue et se situer entre 0,69 entre 0,69 et 0,99 euro par mois. Toutefois, l’augmentation devrait être mise en œuvre en janvier. Les opérateurs ont confirmé que l’augmentation des coûts des composants électroniques, de la logistique et des matériaux rend cette hausse indispensable.

Il n’est pas surprenant que Free n’augmente pas ses tarifs avant 2023. Fidèle à sa devise « le moins cher des quatre « , l’opérateur de Xavier Niel s’est engagé au printemps 2017 à ne pas modifier ses tarifs « au moins pendant les cinq prochaines années « , du moins en ce qui concerne le forfait à 2 euros ainsi que le forfait Free.

Un peu de clarté juridique s’impose. Si vous subissez une augmentation de votre tarif alors que vous n’êtes pas ou plus engagé auprès de l’opérateur, vous avez la possibilité de mettre fin au contrat, et cela n’affectera aucun aspect du contrat. En revanche, en cas d’augmentation alors que vous êtes toujours engagé, la loi vous permet de résilier le contrat sans frais. Vous disposez d’un délai de 4 mois à compter de la réception de l’avis (de votre fournisseur) pour mettre fin à votre abonnement, sans frais ni pénalités.

Voici pourquoi le coût de votre téléphone mobile et de votre service internet va augmenter

Les fournisseurs français de téléphonie mobile et d’internet vont augmenter leurs prix en 2023.

L’inflation n’est un sujet léthargique pour aucun secteur. Si vous avez l’œil sur votre compte bancaire en raison de l’augmentation du coût de l’énergie et dans les magasins de détail, vous devez également jeter un œil à votre prochaine facture de téléphonie mobile. La plupart des entreprises sont touchées.

Les prix augmentent pour tout le monde

2022 sera l’année de l’inflation. En raison de l’énorme augmentation de la masse monétaire mondiale, conjuguée aux différents plans de soutien mis en place lors de l’épidémie de COVID-19, et du début du conflit en Ukraine, le coût de la vie a augmenté. Le coût de l’énergie a été au centre de l’attention, notamment pour les entreprises qui ne bénéficient pas de la protection offerte par l’énergie. D’autre part, le secteur de la distribution ne cesse de mettre en garde contre la hausse du coût des produits de consommation courante.

C’est pour ces raisons, désormais connues du grand public, que le coût de vos abonnements mobiles et Internet sera revu à la hausse. Les fournisseurs affirment qu’ils sont également touchés par la hausse de l’inflation. Ils affirment également que la hausse des coûts d’exploitation les oblige à augmenter le prix qu’ils facturent aux consommateurs.

Free a tout compris, il est seul contre tous

Bouygues a révélé une augmentation d’un euro sur le prix de son forfait économique B&You. Le forfait Bbox coûtera deux euros de plus, allant de 41,99 à 43,99 euros. Il en va de même pour Orange qui augmentera la majorité de ses prix entre 1 et 2 euros selon le type de forfait. Ce changement prendra effet à partir du 1er avril 2019.

SFR réduira la casse en la faisant passer en moyenne de 0,69 à 0,99 euros. Free, connu pour être autonome il sera le seul à ne pas changer, comme il l’avait annoncé précédemment. Les deux abonnements mobiles qu’il propose à 2 et 19,99 euros ne seront pas augmentés.

Cependant, il est important de savoir que votre fournisseur devra vous avertir de l’augmentation par e-mail ou par SMS. Pour la majorité des contrats, il est impossible de contester l’augmentation de prix. Cependant, vous avez le droit de mettre fin à votre abonnement sans frais après 4 mois. Pour trouver une meilleure alternative.